La folie des courses hippiques à l’île Maurice

20 mars 2019 CharlesDurepos News

“Maurice” est une destination de rêve que nous vous proposons régulièrement de remporter, grâce à notre sélection de jeux concours. Avec ses cocotiers et ses plages de sables fins, l’île incarne les vacances tropicales idéales. Mais saviez-vous que ce petit caillou de l’océan Indien est aussi le paradis des paris hippiques, et que les Jockeys y sont des demi-dieux ?

Situé à la périphérie de la capitale Port-Louis, au pied d’un cirque de montagnes, le Champ de Mars est l’hippodrome national de l’île Maurice. Il est connu pour être le plus vieil hippodrome de l’hémisphère sud.

Un peu d’histoire…
Les premières joutes hippiques de l’île Maurice eurent lieu en 1812, à l’initiative du colonel anglais Edward Alured Draper. Il s’agissait en fait d’une entreprise hautement stratégique : les troupes françaises venaient de capituler face à l’Angleterre, ennemi de toujours, et il fallait trouver un moyen de gagner l’estime et la collaboration de la population française présente sur place. L’idée du colonel était d’amener les rivaux éternels à se côtoyer dans une atmosphère de jeu et de détente, afin d’apaiser les tensions. Le nouveau gouverneur de l’île Maurice, Sir Robert Farquhar, appuya le projet, bien conscient de la stabilité politique qu’il pourrait tirer de cet engouement fédérateur de masse. Le Mauritius Turf Club fut ainsi créé en 1812, et le Champ de Mars inauguré le 25 juin de la même année. On vint des quatre coins de l’île pour assister à l’événement, et le succès fut immédiatement au rendez-vous. Ce temple du hippisme vit alors briller des chevaux emblématiques qui eurent pour nom Patriot, Bourbon-Fanny, Aveline, Pauline, Faugaballah ou Bolivar… C’est sur ce même Champ de Mars que le drapeau quadricolore de Maurice fut hissé par Sir Seewoosagur Ramgoolam, père de la nation maurenne, le 12 mars 1968, jour de la proclamation de l’indépendance de l’île, dans une ambiance de liesse.

La folie des paris
Aujourd’hui, les maurens ont fait du Champ de Mars leur endroit préféré. Les courses ont lieu les samedis et dimanches à partir de midi. Chaque week-end, l’hippodrome affiche complet. Il y a en moyenne 20 000 spectateurs au bord des pistes les jours de courses ! Toutes les communautés de l’île se retrouvent dans une ambiance incroyable, et tout le monde, du plus jeune au plus âgé, suit attentivement son cheval favori en lui criant des encouragements. Dès la ligne d’arrivée franchie, le calme est de retour, et chacun fait ses comptes. Car il ne faut pas s’y tromper, derrière toute cette ferveur populaire réside également un autre enjeu : les paris financiers. Les maurens y consacrent des sommes folles auprès des bookmakers offels présents sur le site. Si vous demandez à un jeune mauren quel est son rêve pour le futur, il y a de fortes chances qu’il vous réponde « devenir Jockey ». Ces derniers sont en effet de véritables stars sur l’île, et leur salaire est de 10 à 20 fois supérieur au salaire moyen ! Le rêve ultime ? Faire partie du club très fermé des propriétaires d’écuries. Au Champ de Mars, il y a actuellement 12 écuries, toutes tenues par des grands noms de l’industrie sucrière ou de la politique. Depuis 2002, les touristes du monde entier peuvent découvrir l’atmosphère électrique des courses de chevaux dans la « Crown Lodge », une loge de commissaire reconvertie, qui offre une vue imprenable sur la ligne d’arrivée et le paddock. Une bonne idée de voyage pour les amoureux du jeu !

CharlesDurepos